En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement
Les offres d'emploi Conservatoire du Littoral
Toutes les offres d'emploi
Postulez à l'offre
Un recruteur adhérent à l'atelier technique des espaces naturels

Chargé de projet « suivi des étangs – Saint Martin » VSC (H/) H/F(Publiée le 05/12/2018 - Référence : 2018VSC ST MARTIN - 184675)

Société qui recrute : Conservatoire du Littoral
Contrat de travail : CDD / Mission - 24 mois  -  Expérience requise : Jeune diplômé / moins de 1 an
Localisation : Polynésie française
Secteurs d'activité :
Biodiversité : Milieux / Sites

Descriptif du poste

Créé par la loi du 10 juillet 1975, le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres, établissement public administratif de l’Etat, a pour mission de mener en partenariat avec les collectivités territoriales une politique foncière de sauvegarde de l’espace littoral et des rivages lacustres, en veillant au respect des sites naturels et de l’équilibre écologique. Les services nationaux sont situés à Rochefort et l’établissement dispose d’une antenne à Paris et de 10 délégations de rivages.
Description de la délégation outre-mer et de ses antennes
La délégation outre-mer est basée en métropole et coordonne l’action de 6 antennes permanentes situées dans les régions outre-mer. Elle est pilotée par le délégué outre-mer qui met en oeuvre, sous l’autorité de la directrice du Conservatoire, la politique de préservation des rivages de l’outre-mer proposée par les conseils de rivages puis validée par le conseil d’administration. Elle est composée d’une vingtaine d’agents répartis dans les antennes et de 3 agents en métropole.
Une déléguée-adjointe, en poste en Guadeloupe, assure le pilotage et la coordination de l'action des antennes du Conservatoire sur les rivages français d'Amérique (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint- Barthélémy). Ces antennes mettent en oeuvre et assurent le suivi au niveau local des programmes et des actions menées par la délégation pour l'Outre-mer sous l’autorité directe du délégué de rivages.
L’antenne de Saint-Martin est composée d’une chargée de mission qui met en oeuvre et assure le suivi au niveau local des programmes et des actions de la délégation pour Saint-Martin.
Au 1er janvier 2018, les sites administrés par le Conservatoire à Saint-Martin couvrent une surface de 416 hectares dont la plus grosse part est située sur le Domaine Public Maritime (14 étangs).
Le contexte
La maîtrise des pressions exercées sur les étangs de Saint Martin et la valorisation de ces espaces au bénéfice de la population appellent en effet une action concertée et coordonnée des différents acteurs concernés par leur gestion : l’Etat, le Conservatoire du littoral, la Réserve naturelle gestionnaire, la Collectivité territoriale au titre de ses compétences, l'Etablissement des Eaux et de l'Assainissement de Saint-Martin (EEASM), les acteurs socio-économiques, associatifs et la population.
Les impacts directs sur les étangs sont nombreux :
- pollution des systèmes d’assainissements individuels et collectifs ;
- remblais ;
- déchets ;
- atterrissement, comblement ;
- projets d’aménagement.
S’ajoute à ces pressions une importante problématique inondation. En effet, les étangs jouent un rôle de bassin de stockage des eaux de ruissellement. Or cette capacité de stockage diminue du fait de l’atterrissement et de la réduction progressive de la taille des étangs (remblais), en même temps que le ruissellement augmente du fait de l’urbanisation et de l’insuffisance voire de l’inexistence par endroits du réseau d’eaux pluviales. Le phénomène d’inondation sur des zones remblayées accueillant deshabitations et des équipements publics, constitue une urgence pour la Collectivité compétente au titre de la GEMAPI.
Parallèlement au traitement de ces problèmes existe un fort enjeu de valorisation des étangs en tant que support d’activités. La Collectivité porte un projet de structuration et de développement de la filière pêche. Il existe également une forte demande de valorisation touristique des étangs, qui représentent un fort potentiel et un gisement d’activité important. Ces démarches doivent tenir compte de l’ensemble des paramètres en jeu, d’où l’intérêt d’une approche intégrée de la gestion des étangs via un contrat d’étangs.
Validé en comité de gestion en novembre 2016, le programme porté par le Conservatoire du littoral des sites par les membres (Préfecture, Collectivité, Réserve naturelle, Conservatoire du littoral, Etablissement des Eaux, Office de tourisme, Direction de la Mer), concerne l’élaboration du Contrat d’étangs prévue sur 2 ans et la mise en oeuvre de premières actions concrètes, avec également la mise en place d'un comité des étangs dans une démarche de gestion intégrée.
Les étangs de Saint-Martin concentrent à la fois des enjeux majeurs (ressource en eau, risques naturels, biodiversité, tourisme,…) et des pressions extrêmement importantes (pollutions, remblaiements,…). Dans un contexte de reconstruction massive suite au choc du passage du cyclone Irma, il est essentiel que l'ensemble des enjeux associés aux étangs de Saint-Martin puissent être correctement pris en compte. A terme, il s’agit de mettre en place un plan de reconquête de ces espaces qui sont ces zones d'enjeux écologiques et de protection des biens et des personnes.

Compétences requises

missions du volontaire service civique
Le volontaire animera une démarche concertée sur l'aménagement et la gestion intégrée des 14 étangs de Saint-Martin entre les différents acteurs concernés (Collectivité territoriale, Etablissement des eaux et de l'assainissement, Préfecture et services de l'Etat, Conservatoire du littoral, Réserve naturelle…). Cette démarche s’appuiera sur un diagnostic écologique des étangs réalisé d’avril à juillet 2018 par le Conservatoire. Il préparera et assurera le secrétariat de comités de concertation, proposera une mise en cohérence des actions et proposera les montages techniques et financiers appropriés (mobilisation des fonds du plan Eau, fonds européens, intervention de l'Office de l'Eau de Guadeloupe…).
Sous l'autorité et le pilotage de la chargée de mission de Saint-Martin et de la déléguée adjointe aux rivages français d’Amérique, le chargé de projet est plus particulièrement chargé des actions suivantes :
Elaboration du contrat d’étangs :
- définir le périmètre concerné ;
- faire un état des lieux ;
- définir les enjeux et la vocation de chaque étang ;
- définir les objectifs du contrat ;
- élaborer un plan d'actions sur 5 ans avec la réalisation de fiches action et plan de financement associé ;
Mettre en place et animer le processus de concertation :
- préparer la mise en place du comité de pilotage des étangs (préparation des convocations, rédaction des comptes-rendus, ….) et des comités techniques ;
- organiser des réunions avec les partenaires (Collectivité territoriale, réserve naturelle, services de l’Etat, Etablissement des Eaux et de l'Assainissement de Saint-Martin, …), les conseils de quartier, les usagers (agriculteurs, chasseurs, pêcheurs, utilisateurs dans un but récréatif…), les associations de protection de l’environnement, … ;
Participer à la mise en oeuvre opérationnelle des premières actions du plan d’actions :
- mettre en place les premières actions concrètes : analyses hydro-biologiques, pose de limnimètres, restauration écologique, bornages des étangs, ….
En lien avec la chargée de mission, le gestionnaire (RN) et l’équipe de l’antenne de Guadeloupe : recensement et analyse des empiètements, contact avec les occupants, propositions de solutions concertées ou, le cas échéant, contribution aux dossiers pré-contentieux ou contentieux (hors missions de police)
Mettre en place des opérations d’information et de communication sur les étangs :
- contribuer à la définition des cibles de communication et des messages à transmettre ;
- proposer des actions/outils de communication ;
- participer à des animations sur les sites ou auprès de partenaires.
Participer aux projets extérieurs hors compétence du Conservatoire du littoral de gestion et d'aménagement en relation avec les étangs :
- Prévention des inondations (PAPI) ;
- Assainissement ;
- Surveillance sanitaire.
Relations hiérarchiques et fonctionnelles :
Le chargé de projet est placé sous l’autorité de la chargée de mission de l’antenne de Saint-Martin, qui assurera le lien avec les partenaires extérieurs (Collectivité, Services de l'Etat, associations, conseils de quartier, …).
En interne, il est en relation fonctionnelle avec les agents de la délégation, particulièrement ceux de l’antenne de Guadeloupe, et les services nationaux à Rochefort.
En externe, il exécute sa mission en contact avec les administrations, la collectivité territoriale, les gestionnaires, les usagers et occupants, les associations, les conseils de quartier, les maîtres d’oeuvres et les entreprises.
Profil et compétences requises :
BAC + 2 minimum dans les domaines pertinents :
- connaissances dans les domaines de l’environnement naturel ou du développement local ;
- connaissances en matière d'assainissement, de pluvial, de gestion intégrée des zones humides ;
- maîtrise des logiciels bureautiques courants ;
- capacité à travailler en autonomie et à rendre compte;
- sens du contact, qualités d’écoute, de médiation, de respect et de conviction
- esprit d’initiative, rigueur et sérieux ;
- capacité rédactionnelle et aisance dans l’expression orale ;
- connaissance du contexte saint-martinois.
Caractéristiques du poste :
Ce recrutement s’établit sur la base d’un Volontariat de Service civique de 24 mois à temps complet.
Pour plus d’informations sur le dispositif de volontariat de service civique :
- le décret n°2010-485 du 12 mai 2010 relatif au service civique,
- le décret n°2010-1771 du 30 décembre 2010 relatif au service civique dans les DOM et les collectivités outre-mer,
- www.service-civique.gouv.fr
Résidence administrative et date de prise de fonction:
Le poste est à pourvoir à partir du 1er février 2019. Il est localisé à Saint-Martin (978).
4
Renseignements et dépôt des candidatures
Les candidatures sont à adresser au plus tard le 31 décembre 2018 :
Soit par courrier à :
Madame la directrice du Conservatoire du littoral
à l’attention du service des ressources humaines,
Corderie Royale - CS 10137
17306 Rochefort cedex - Tél. 05.46.84.72.50
Soit en ligne : www.conservatoire-du-littoral.fr - Rubrique offres d’emploi
Renseignements sur le poste :
Anne-Marie BOUILLÉ, chargée de mission : Tel : 06 90 55 15 85
Courriel : am.bouille@conservatoire-du-littoral.fr
Marie-Aurore ADROVER, déléguée adjointe pour les Rivages français d’Amérique. Tél : 0590 81 59 52 / 0690 57 80 63
Courriel : ma.adrover@conservatoire-du-littoral.fr

Descriptif de l'organisme employeur

Le Conservatoire du littoral est un établissement public national à caractère administratif, placé sous la tutelle du ministre chargé de la protection de la nature.
Candidature à cette offre à l'adresse : http://eenv.fr/?OF184675

Partagez sur…