En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement
Les offres d'emploi IRSTEA
Toutes les offres d'emploi
Cette offre est pourvue

Chercheur / Chercheure en chimie environnementale H/F(Publiée le 26/04/2018 - Référence : 2018/70/CR/RiverLy/EE - 173815)

Société qui recrute : IRSTEA
Contrat de travail : CDI  -  Expérience requise : 1 à 3 ans
Localisation : France / Auvergne-Rhone-Alpes / Lyon
Secteurs d'activité :
Biodiversité : Faune / Flore,
Eau : Analyses / Traitement

Descriptif du poste

Irstea, Institut national de recherches en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 3 défis sociétaux, la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1550 personnes réparties sur 9 implantations en France.

L’unité de recherche (UR) RiverLy du Centre de Lyon-Villeurbanne d'Irstea est constituée de plusieurs équipes qui combinent des compétences en hydrologie, hydraulique, écologie, écotoxicologie et chimie environnementale pour une gestion des risques et une restauration des cours d'eau basée sur la compréhension du fonctionnement et de la dynamique des hydrosystèmes.

Au sein de l’UR RiverLy, vous serez accueilli(e) dans l’équipe du LAMA (laboratoire de chimie des milieux aquatiques). L'équipe LAMA a pour objectifs d’évaluer les sources, le devenir et l’impact des contaminants dans les hydrosystèmes afin de réduire les apports et les risques. L’équipe développe des méthodologies et stratégies pour caractériser les pollutions liées aux rejets urbains et aux sources diffuses agricoles. L'équipe LAMA est composée de 13 permanents et 8 non permanents.

L'équipe LAMA participe au programme de recherche de l'Observatoire des sédiments du Rhône en collaboration avec l'équipe Hydraulique des rivières et l'équipe Métrologie de l'unité RiverLy.

Dans le cadre du programme OSR (Observatoire des Sédiments du Rhône), vous serez chargé(e) :
A/ Exploiter des résultats et valoriser des données sur les micropolluants organiques hydrophobes historiquement suivis dans l'OSR (ex: PCBi) et émergents (ex. glyphosate, pharmaceutiques, hormones) associés aux particules en suspension. Ces données ont été acquises en régime de base et lors d'évènements hydrologiques sédimentaires (crues, chasses de retenues) et sont bancarisées (concentrations de MES et contaminants particulaires).

Il s'agira de poursuivre l’interprétation des données acquises dans le cadre des précédents programmes OSR, dans l’objectif d’évaluer les flux et les tendances de contamination particulaire observées dans le Rhône et ses affluents. Ces données ont fait l'objet d'une première valorisation avec la production de rapports scientifiques disponibles sur le site de l'OSR. L’interprétation sera faite notamment à partir des données sur la qualité des MES (carbone organique, granulométrie), des conditions hydrologiques, et
des connaissances sur l’usage et les propriétés physico-chimiques des micropolluants. Les données de l’OSR seront comparées avec celles issues d’autres bassins français ou européens pour identifier les spécificités du bassin du Rhône.

B/ Organiser la production de nouvelles données d'analyse de contaminants émergents de type pharmaceutique ou autre (en soustraitance et en interne au LAMA), et leur bancarisation. Participer à la réflexion sur les nouvelles approches à développer pour la suite du programme de l’OSR (2018-2020).
Ce travail scientifique se fera en équipe et en interaction avec l'équipe Hydraulique des rivières, et avec les autres partenaires scientifiques et opérationnels de l'OSR. Les recherches s'appuieront notamment sur le réseau de mesure des flux de l'OSR et la base de données associée (BDOH/OSR, https://bdoh.irstea.fr/OBSERVATOIRE-DES-SEDIMENTS-DU-RHONE/).

Vous aurez également en charge la rédaction de rapports d’avancement en français, et de deux articles scientifiques de rang A sur ces thématiques (bilans sur les concentrations en contaminants particulaires sur le Rhône et ses affluents, tendances temporelle et spatiale, flux, ..).

Compétences requises

Titulaire d’un doctorat en chimie environnementale (micropolluants organiques) ou géochimie, vous savez analyser les données environnementales et vous maitrisez les outils statistiques (R). Vous savez rédiger des rapports et des articles scientifiques en français et en anglais. Vous avez un esprit d'initiative et de synthèse. Vous appréciez le goût du travail en équipe et aimez travailler en interaction avec plusieurs interlocuteurs de disciplines différentes (chimie, hydraulique, sciences environnementales…).

Descriptif de l'organisme employeur

Irstea, institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture est focalisé sur 3 défis sociétaux: la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il comprend 1600 personnes sur 9 sites en France.

Candidature à cette offre

Cette offre est pourvue et n'a plus cours actuellement
Candidature à cette offre à l'adresse : http://eenv.fr/?OF173815

Partagez sur…