En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Océanographe

Description

L'océanologie nécessite la participation de spécialistes de provenances très diverses : biologistes, géologues, géophysiciens, géochimistes, physiciens, informaticiens, météorologues, etc. En fait, la plupart des disciplines scientifiques ou techniques sont représentées. Il faut y ajouter les sciences sociales, l'économie et le droit.
La profession d'océanologue n'existe pas en tant que telle, et les chercheurs doivent être capables d'évolution thématique et géographique, tout au long de leur carrière.
En recherche océanographique, les tendances actuelles (par exemple à l'IFREMER) mettent l'accent sur
- l'environnement du littoral (écosystèmes, observation et surveillance du phytoplancton, des pollutions chimiques et en microbiologique),
- la gestion des ressources halieutiques (pêche, étude des écosystèmes halieutiques, étude de la répartition des espèces et étude technologique)
- la biotechnologie
L'IFREMER a, de plus, le rôle d'agence de moyens qui est important pour la communauté scientifique.
Il existe d’autres domaines d'étude :
- L'offshore pétrolier (étude de zone de gisements) : il connaît aujourd'hui un développement spectaculaire; les préoccupations se portent sur les morphologies sous-marines, pour l'exploitation en toute sécurité des gisements d'hydrocarbures à des profondeurs croissantes.
- L'hydrothermalisme : la biotechnologie bénéficie des travaux faits en hydrothermalisme, en effet elle utilise comme matériel biologique les bactéries trouvées dans l'environnement des sources thermales profondes.
- Le domaine de la santé : la recherche océanologique est aussi utilisée à des fins médicales et pharmaceutiques, en particulier en thalassothérapie (pour les produits).
En revanche, l'exploration des très grandes profondeurs est en perte de vitesse.

Formation requise

Des spécialisations en océanographie sont proposées à partir de la licence.
Quelques exemples :
DU sciences de l'environnement marin (université de la Méditerranée à Marseille), Master rpo mesures, instrumentation, surveillance, sols, atmosphère et océan (à Nice), Master recherche sciences de l'environnement marin (option océanographie côtière et littorale à Toulon), Master recherche océanologie biologie et environnement marin (à Brest, Lille I, Paris VI)

Compétences particulières

Les océanographes passent peu de temps en mer sur des bateaux océanographiques (moins d'un mois par an pour la plupart), ils doivent être aptes à la rédaction, avoir une certaine habileté manuelle et technique, l'esprit d'équipe et des capacités d'adaptation.
La maîtrise de l’anglais et de l’informatique est indispensable.
Les débouchés dans l'océanographie sont très réduits.

Employeur potentiel 

IFREMER, INRA, CNRS…

Source : ONISEP
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager