En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Guetteur de l'eau

Description

Au sein du service d’annonce des crues, le prévisionniste appelé aussi guetteur de l'eau ou technicien du service d’annonce des crues est chargé de surveiller, en temps réel, le niveau des eaux des rivières du bassin concerné, de prévoir et d’annoncer les crues. Il est le premier maillon dans la chaîne de surveillance des niveaux d’eau. Ace titre, il a la responsabilité de diffuser les informations et, le cas échéant, de transmettre l’alerte aux préfets de département. Très souvent, pour des raisons pratiques, la fonction de l’annonce des crues est associée à celle de la police des eaux ou à d’autres tâches dans le domaine de l’eau (notamment l’aménagement ou l’hydrométrie).
• Il anime et gère un réseau d’observation des crues tant sur le plan technique que sur celui des ressources humaines.
• Il réceptionne les données hydro-météorologiques qui sont recueillies par des capteurs (d’un réseau d’observation et de mesure), codées et télétransmises au service de l’annonce des crues.
• Il analyse, valide et traite ces données pour établir des prévisions, d’une part, à l’aide d’outils préétablis et, d’autre part, sur la base de son expérience.
• En période de crue ou de menace de crue, il multiplie les observations. Il doit constater toute anomalie éventuelle concernant le niveau des eaux et en aviser immédiatement les préfectures des départements concernés. À cet effet, il prépare un avis de crues qui prend la forme soit d’une alerte si le danger est imminent, soit d’une information sur l’évolution de la crue pendant son déroulement. Ce sont les préfets qui transmettent le message d’alertes aux maires, lesquels prennent les mesures appropriées.
• Il est chargé de la gestion et de l’archivage des données réceptionnées et traitées.
• En dehors des périodes de crue ou de menace de crue, il exploite les données pour élaborer des statistiques identifiant notamment les tendances d’évolution des niveaux d’eaux et tire des enseignements des crises passées aux niveaux technique, hydraulique, administratif et organisationnel afin de mieux gérer la prochaine crue. Il cherche également à élaborer et à améliorer les méthodes de prévision et d’alerte. Par ailleurs, il travaille en étroite collaboration avec les autres services d’annonce des crues en amont et en aval.
• Il poursuit un travail de sensibilisation en animant et conservant à jour le réseau de transmission des informations (auprès des préfets, des maires). Il tient des réunions avec les maires ou les directeurs du service technique dans les grandes communes afin de maintenir auprès de ceux-ci une certaine vigilance.

Formation requise

Les embauches ne devraient concerner que le renouvellement des postes laissés vacants. Concours d’ingénieur des travaux publics de l’État, Concours d’assistant technique : être titulaire du bac
Les candidats reçus au concours d’ingénieur reçoivent une formation initiale à l’École nationale des travaux publics de l’État, suivie d’une période de stage. Des actions de formation continue pour les personnels en poste sont proposées notamment par le Ministère chargé de l’environnement.

Compétences particulières

Connaissances en hydraulique et hydrologie, en météorologie,en analyse et traitement des données.

Employeur potentiel 

Directions départementales de l'équipement (DDE) : 80% des postes existants, Directions régionales de l'environnement (DIREN), Voies navigables de France (VNF), Directions départementales de l'agriculture et de la forêt (DDAF.)

Source : IFEN/ORME - Agences de l'eau
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager

 
 
Nos marques :