En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Chercheur en biologie

Description

Le chercheur en biologie est un scientifique de haut niveau qui étudie le vivant. Aucun biologiste ne domine l'ensemble de ce domaine. De nombreuses spécialisations existent : embryologie, génétique, par exemple, ou encore zoologie ou botanique, à l'intérieur desquelles existent de nouvelles spécialisations. Un biologiste pourra être spécialiste de tel animal ou de tel type de plantes.
Les activités du chercheur en biologie s'articulent dans trois directions :

Activités intellectuelles : préparation du travail de laboratoire, souvent très longue en raison de la complexité de l'appareillage, puis dépouillement des résultats. Mais l'essentiel de l'activité intellectuelle est d'ordre documentaire, bibliographique, rédactionnel. Chaque chercheur publie un ou plusieurs articles par an où il décrit la partie expérimentale de ses travaux, les résultats obtenus, l'analyse et la critique de ces résultats, et enfin établit une synthèse débouchant sur de nouvelles interrogations.

Activités manuelles, elles dépendent des techniques utilisées :
o Observations au microscope (microscope photonique, à fluorescence, à balayage, électronique)
o Culture de cellules dans des chambres stériles (travail souvent répétitif) ;
o Techniques d'électrophorèse
o Techniques d'isolement des molécules
o Séparation des molécules par toutes les techniques de la biochimie.
Le temps de manipulation proprement dit peut être assez limité en raison de la sophistication des appareillages. Le temps de préparation implique cependant un temps de présence important au laboratoire.

Activités de communication : publications, participations aux colloques, échanges nationaux et internationaux, relations avec les milieux industriels et universitaires ; enseignement pour les universitaires.

Formation requise

: BAC+5 et thèse de Doctoral (3 ans).

Compétences particulières

Le métier de chercheur demande une grande rigueur intellectuelle, de vastes connaissances dans toutes les disciplines scientifiques, de bonnes bases en mathématique et en informatique.
La maîtrise de l’anglais aussi bien écrit que parlé est indispensable.

Employeur potentiel 

Les hôpitaux, les universités, les centres de recherche, les organismes publics (CNRS, INSERM, INRA), les laboratoires de recherche publics (Institut Pasteur, CIRAD) ou privés. Toutes les entreprises savent qu'elles ont intérêt à faire de la recherche. Les grandes et les moyennes entreprises ont leurs propres équipes de recherche, tandis que les petites ont recours aux contrats universitaires.

Source : ONISEP
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager