En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Chargé de mission pour la valorisation agricole

Description

Le chargé de mission pour la valorisation agricole a une fonction bien particulière. L'agriculture, l'élevage, les forêts produisent 400 millions de tonnes de déchets organiques par an. Les chambres d'agriculture ont pris conscience du problème au début des années 90 et ont investi dans la recherche pour y remédier. Le rôle de ce chargé de mission est d'établir un inventaire des déchets produits dans sa région d'intervention et de valoriser au maximum cet énorme gisement. Il travaille en relation avec les agriculteurs, les éleveurs et tous ceux qui produisent des déchets organiques (boues, végétaux, déjections animales...). Il les incite à réutiliser ces matières pour fertiliser les sols. Ainsi, depuis quelques années, on récupère les boues résiduelles des stations d'épuration : les eaux traitées après être passées dans les bassins des stations laissent derrière elles des boues composées de tous les déchets et corps étrangers dont elles se sont débarrassées. Celles-ci peuvent être utilisées pour fertiliser les sols de certaines cultures par la technique de l'épandage. Un système de stockage de ces boues est mis en place dans les stations d'épuration, et un plan d'épandage est élaboré. Reste à convaincre les agriculteurs de l'efficacité de la méthode.

Formation requise

Le profil requis est celui d'ingénieur agronome. Une spécialisation déchet peut être appréciée.

Compétences particulières

Ce spécialiste doit connaître parfaitement les techniques de fertilisation, de compostage...Pour les utiliser au mieux, il mène des recherches avec des instituts scientifiques spécialisés tels que le CNRS (Centre national de la recherche scientifique, ou l'Inra (Institut national de la recherche agronomique).

Source : STUDYRAMA
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager